Statuette Bena Lulua

CONGO (RDC)

Statuette Bena Lulua

1ère moitié du XXème siècle

Bois,  clous, tissu, socle

20 cm

 

Commentaires : Belle statuette Bena Lulua. Ancienne patine miel incrustée. Les scarifications fortement géométriques, notamment au niveau du cou, peuvent être rapprochées de la statue EO.0.0.43868 du MRAC de Tervuren (photo ci-contre). Ces statues reliées au culte Bwanga Bwa cibola servent à protéger les femmes enceintes et les enfants. Dans la pensée des Bena Luluwa, une femme sujette aux fausses couches ou ayant perdu plusieurs enfants dans les jours suivant la naissance était considérée comme victime de sorcellerie. Elle était alors initiée au bwanga bwa cibola et se faisait remettre, sur ordre du devin, une ou plusieurs statuettes sculptées (1) . Ces statuettes célèbrent donc la fécondité, par la représentation d’une femme enceinte, ou encore, comme ici, par celle d’une femme avec son enfant. Bwimpe est le terme utilisé par les Bena Luluwa pour désigner la beauté, qualité à la fois morale et physique qui préservait l’enfant des attaques des sorciers (beena mupongo). L’esthétisme des sculptures devait promouvoir ces qualités et donc protéger l’enfant à naître (2).

 

Provenance :

 

William Brill, inv. # 654x (New York)

Bruce Frank (New York), July 2007

 

Références :

 

Photographie à droite (détail) : MRAC Tervuren. N°EO.0.0.43868. Acquise le 31/07/1946 auprès de Mme Vve Fourche Palante.

 

(1) PETRIDIS, Constantin. A Figure for Cibola: Art, Politics, and Aesthetics among the Luluwa People of the Democratic Republic of the Congo. Metropolitan Museum Journal, 2001, vol. 36, p. 235-258.

 

(2) MAESEN, A. Statuaire et culte de fécondité chez les Luluwa. A.T. 12, 1966.

 

 

 

 

 

 

Nous contacter :

atansgalerie@gmail.com